Tinder et moi

Tinder et moi

Je ne vous ferai pas l’affront de vous expliquer en long en large le concept de Tinder, mais le rappelle brièvement, pour ceux qui auraient vécu sur une autre planète ces derniers mois ou auraient décidé de faire un trip dans le désert de Gobi (drôle d’idée je vous l’accorde…). Tinder est une application pour smartphone permettant de localiser à proximité (ou pas d’ailleurs) du lieu ou vous vous trouvez, une personne de sexe et d’âge préalablement déterminés par vous.

Faites défiler la sélection proposée , cochez un cœur (ce qui veut dire que la personne vous intéresse, logique) ou une croix (ce qui veut dire « berk, oh mon Dieu, surtout pas »). Et si l’être convoité vous a également « validé », BINGO, c’est caisse, ça « matche » et vous pouvez chatter. Sinon, il ne saura jamais que vous l’avez sélectionné, ce qui vous évitera de vous taper la honte.

  • Quoi ? Mais c’est donc une sélection basée exclusivement sur le physique, c’est ça ?! Mais c’est tellllllement superficiel !
  • Pas tout à fait. L’application est liée à ton compte facebook, et tu peux donc voir tes éventuels amis et centres d’intérêts communs…

Je dois bien reconnaître qu’au départ je n’ai rien capté, et du coup j’ai sélectionné tous les pouilleux proposés, ce qui m’a obligée à désinstaller et réinstaller l’application pour tout recommencer à zéro.

geek11Ensuite, on se prend au jeu et c’est assez sympa de voir des petits cœurs qui apparaissent de partout et de se retrouver avec une flopée de prétendants (que tu crois, mais attends…).

Pour des raisons non élucidées, il se trouve en effet que la plupart des types choisissent des photos de profil sur lesquelles ils posent torse poil, ou avec leur chat, leur chien, dans (ou devant) leur voiture, avec leur montre, leur montre ET leur voiture, eux dans la voiture avec leur chien ET torse poil, etc.

 

SONY DSC

Je vous épargne les illettrés (ça lu, ont peux ce parlé ?), les overbookés (attends, je discute avec une autre nana en même temps, je te parle plus tard), les blasés (ouais, bof t’es pas trop moche, mais y’en a des mieux), les casés (je ne peux pas te dire mon vrai prénom …), les timides (…), les flamands (hi !), les taiseux qui ne communiquent que par smiley ( 😆 ), les chauds lapins (tu es chez toi là ? je peux venir ?), les impatients (pourquoi tu ne réponds plus ?), les angoissés (pourquoi tu ne réponds plus ? hein ? dis ? hein ?), les mal élevés (pourquoi tu ne réponds plus ? t’es vraiment qu’une …), etc.

imagesCA0WZ0AG

Vous l’aurez deviné, ça m’a très vite gonflée tout ça, et je me suis rapidement, et définitivement, déconnectée.

A mon avis, sauf exception, ça marche mieux dans les bars, au supermarché, chez des amis, au parc…n’importe où tant que c’est réel !

 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>