Manger une soupe et puis mourir

Manger une soupe et puis mourir

J’ai eu tout à coup très envie – comme une urgence, comme si ma vie en dépendait – de vous parler de mon nouveau meilleur ami, j’ai nommé : le Soup’maker, de Philips.

Il est beau hein ?

Bon d’accord, ça fait un peu Bree Van de Kamp, et c’est pas très glam de parler d’un appareil qui, en gros, fait de la soupe, mais je vous jure que ce truc, c’est une révélation !

Il fait des veloutés velouteux, de dingue ! Que toi tu peux mixer pendant des heures de tes blanches mains, salir plusieurs casseroles, un batteur et toute ta cuisine avec, que jamais ça n’aura la même texture douuuuuuuce. Il peut faire aussi des smoothies, mais ça j’avoue, je n’ai pas encore testé (Pourquoi ? Désolée les gars mais je n’ai pas que ça à faire non plus).

Donc, revenons à nos soupes.

L’avantage du chéri, c’est qu’il fait tout en 20 minutes à peine, sans jamais décevoir. Tu balances ce que tu trouves dans ton frigo en vrac, de l’eau, du sel, un bout de frometon, et lui il chauffe, il mixe, il veloutise. J’ai d’ailleurs l’impression que c’est assez mystérieux, ce qui se passe dedans la machine, et du coup, ça me fait aussi un peu rêver … (oh ça va, j’ai dit « un peu »).

Même qu’il a son petit livre de recettes faciles…

Le seul inconvénient, mais qui n’est pas spécifiquement lié à l’appareil, c’est l’odeur. T’as intérêt à brancher la hotte à fond et à ouvrir toutes les fenêtres si tu ne veux pas que ça sente le brocoli chez toi pendant 2 jours (et ça, je pense que personne n’en a envie…).

Je suis tellement accro que j’ai voulu en acheter un deuxième pour le mettre au bureau et me faire des soupes à midi, mais je me suis dit que j’allais me faire charrier grave : « Tu viens déjeuner avec nous chez Gaudron  ? On te prend une lunch-box bourrée-à-ras-bord-tellement-c’est-bon chez Mica ? Ah bein non, c’est vrai, tu as soupe toi ce midi….on te ramène une courgette du Delhaize alors ? (gnark gnark) ».