Ma poubelle, ma bataille.

Ma poubelle, ma bataille.

J’ai longuement hésité quant au sujet que j’avais envie de partager avec vous cette semaine. Je viens en effet de fêter mon anniversaire (d’ailleurs pour ceux qui souhaiteraient me faire plaisir, un petit bijou est toujours bien apprécié, en vous remerciant) ce qui comme chaque année me plonge dans une période (généralement 15 jours) de grandes réflexions de type:

– « Qui suis-je, où vais-je, dois-je acheter cette paire de chaussures »?

J’ai senti qu’il était temps de faire évoluer mon écriture vers quelque chose de plus grand, qui me dépasse, qui nous dépasse tous.

Je me suis dit, et si pour une fois, je lançais un pavé dans la mare? Si j’écrivais un truc engagé qui fasse évoluer les mentalités et bouger le monde politique?

 

© Pénélope Bagieu

© Pénélope Bagieu

 

Quitte à prendre des risques. A ce que dans la rue, les gens me regardent du coin de l’œil, mi- admiratifs, mi- interpellés et chuchotent « regarde, c’est elle, la ta-rée. Oui mais quel courage! ».

Quitte à faire le buzz, à être vue 1.5874.4589.123 fois sur Youtube. J’assume.

Alors voilà, je balance (amis du glamour, passez votre chemin):

Bruxelles-propreté, je n’en peux plus de recevoir ton « guide-pratique » de 10 pages, que si t’as pas fait Solvay tu peux te gratter la tête 5 minutes avec tes déchets pour comprendre ce que tu es censé en faire, sans parler de la complexité de ton calendrier de « jour et heure de sortie des poubelles ».

De ton nouveau sac orange, qui n’est pas encore obligatoire, mais pour combien de temps…

Des PV de ma commune d’Uccle, parce que le « fonctionnaire sanctionnateur » découvre « après enquête » que j’aurais sorti ma poubelle papier le matin et pas « entre 18h00 et 18h30″ car oui,  figure-toi que je bosse comme une malade (et en tous cas au-delà de 18h30) afin de pouvoir économiser pour me payer une villa assez grande pour entreposer les 5 sacs poubelles (aux couleurs nullement assorties) que tu entends me faire acheter. Ne peux-tu pas comprendre qu’il est délicat de se barrer de son cabinet d’avocats à 18h15 en prétexant que:

-« Ah non, désolée Madame, je sais bien que votre ex a enlevé votre enfant et qu’ils sont actuellement en route vers Zaventem, mais je ne peux rien faire, ben oui, je dois IMPERATIVEMENT rentrer chez moi pour sortir les poubelles »!

Ou de refuser un apéro avec un mec canon car :

– « 18h30 chez Hortense & Hummus? Non hélas, IMPOSSIBLE, le jeudi c’est ma soirée poubelles »!

Résultat de recherche d'images pour "gif new girl"

Pour ne pas avoir l’air de « juste » râler, j’ai fait quelques rapides recherches sur le net et j’ai découvert qu’à San Francisco par exemple, les citoyens sont associés à une politique de réduction des déchets super efficace: Chaque habitation a trois poubelles : une verte pour le compostage, une bleue pour le recyclage et une noire pour le reste des déchets. 3, c’est déjà plus gérable que 5, d’autant que le volume des sacs est adapté au type de déchets.

Chaque ménage est par ailleurs imposé selon la taille de ses poubelles. Plus elle est grande et/ou « polluante », plus c’est cher… Le but étant évidemment d’inciter le citoyen à consommer mieux et à réduire ses déchets. Pour le reste:

– Les recyclables sont transformés et réutilisés.

– Le plastique, le papier et le verre sont triés séparément et peuvent  être réutilisés.

– Les déchets organiques sont transformés en compost.

– Et tout ça coûte en réalité moins cher à la collectivité que les incinérateurs de déchets.

Alors j’avoue que je n’ai pas eu le courage de lire les centaines de pages des rapports en tous genres de nos intercommunales de gestion des déchets, ni d’éplucher la réglementation européenne. Je ne doute pas que des gens bien y travaillent déjà à temps plein, et je les en remercie.

Je ne dis pas non plus que le tri, c’est nul, mais juste qu’il me paraît indispensable de sensibiliser les citoyens en amont plutôt que de leur pourrir la vie parce qu’ils ont loupé la tranche horaire de 30 minutes qui leur est accordée pour sortir leurs poubelles.

Je profite aussi de l’occasion pour faire un spécial hug/câlin/cœur avec les mains à tous les éboueurs du monde, parce que sans eux, ben, ce serait la fin du monde. Par ailleurs, je leur suis très reconnaissante de régulièrement me faire un petit clin d’œil de leur camion lorsque je tire la tronche au volant de ma voiture ou que je me remaquille dans mon rétro, ça fait toujours plaisir.

Love you, guys!

Hefty-Ultimate-Garbage-Men3

 

Photo de couv.: © Sit Haiiro

 

 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>