Ma photo ratée à Cannes

Ma photo ratée à Cannes

Pour ceux qui n’avaient pas suivi ma saga l’année passée Cannes ou comment vous faire déchanter, je propose un petit épisode supplémentaire rapide sur la montée des marches.

FullSizeRenderCar en postant une photo sur mon Facebook perso de la dernière montée du film Julietta de Almodovar, j’ai eu une ribambelle de commentaires dans le style ‘Tu pourrais sourire’ et autres ‘Vends- nous du rêve‘ vu ma tête déconfite (notez également la bouteille d’eau en plastique qui dépasse de mon sac).

Et bien une montée des marches, c’est FATIGUANT mes bichons. Un peu comme après mon cours de step. Non pas que la montée fasse 3 kilomètres mais c’est surtout l’AVANT qui fait qu’ on arrive vidé à la projection.

En fin de journée, tu sors en transpiration de ton 10ème rendez-vous car tu as couru d’un endroit à un autre en essayant de repérer les gens, parmi une foule de gens qui eux aussi cherchent quelqu’un. Un peu comme un blind date géant, mais professionnel.

Tu galopes à ton appart et là tu essaies d’être créative et efficace en 25 minutes de préparation pour enfiler une belle robe et tes talons échasses avec ton masque sur la figure. Tu vois, ces chaussures que tu sais  PERTINEMMENT que tu ne vas pas garder plus de 5 minutes mais que tu mets quand même car ‘Si tu ne les mets pas à Cannes, où d’autre pourras-tu les mettre? ‘ La réponse sensée étant:  ‘A la prochaine brocante du quartier’…

Là tu sors tes 4 fonds de teint, anti cernes et cache boutons, et tu essaies de te refaire un visage. Les cheveux, on fait l’impasse et on opte pour le Wild-brushing-naturel après un coup de shampoing sec qui camoufle le cheveu lourd et gras après ta journée de malade.

10400493_31879315736_9743_nEt là commence la course (en Échasses)  car les portes ferment 45 minutes avant la projection. Et pour avoir vécu un jour l’interdiction de monter les marches car j’ai eu 2 minutes de retard, je suis désormais au taquet.  Une FRUSTRATION INTERGALACTIQUE  de ne pas avoir vu ce film avec Robert Pattinson,  juste en face de moi après la barrière (sur le tapis, lui) et qui est  monté frais et dispo me laissant, l’âme désespérée, accrochée à ma barrière et suppliant le garde.

 

 

648x415_woody-allen-pleine-seance-selfie-lors-montee-marches-homme-irrationnel-cannes-16-mai-2015Après les slaloms dans la ville entre les milliers de gens qui vont voir le film, sortent d’une autre projo, cherchent des places (ou cherchent des gens) on passe enfin la barrière numéro 1 et puis là on attend (longtemps) dans la file que la barrière numéro 2 s’ouvre. Tu as évidemment déjà mal aux pieds et tu te dis qu’il faut arrêter de râler car quand même, des milliers de gens aimeraient être à ta place. Donc tu sors ton téléphone pour faire des photos et autres selfies pour immortaliser ce moment censé être MAGIQUE, mais t’es tellement crevée que ta seule préoccupation c’est ‘Comment je vais faire pour ne pas m’endormir pendant la projection’ ?

Bref, j’arrête de m’apitoyer sur mon sort de pauvre productrice qui a mal aux pieds (et je vous autorise à me traiter de Conasse qui ne sait pas la chance qu’elle a).

IMG_0878Voilà passée la barrière 2 et CA Y EST on est sur le TAPIS ROUGE, THE OOONNEEEE.

Et là t’as intérêt à dégainer ton appareil vite fait car tu n’es pas seule: tu es entourée de gens qui se prennent en photo, et de gardes qui t’agressent pour avancer rapidement sinon vu la cohue, le film risque d’avoir 3 heures de retard si tout le monde se prend en photo en mode ‘je cadre et je contrôle la lumière’…

Donc sauf professionnalisme exacerbé, ben ta photo elle est mal cadrée, tu fais une gueule bizarre, t’as l’épaule d’un garde et t’as 12 000 personnes derrière toi, un peu comme si tu te prenais en photo dans le métro en fait…

 

2 Commentaires

  1. J’ADORE!!!!!!!

    Répondre

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>