La fois où j’ai failli mourir, et ma dignité avec.

La fois où j’ai failli mourir, et ma dignité avec.

Il est des soirs où il vaut mieux rester devant la télé, emmitouflée dans ton vieux pull bouloché de quand t’étais à l’unif., à mater des séries (lire aussi ici) en alternant chocolat et chips jusqu’à ce qu’explosion et/ou coma boulimique s’en suive.

Le problème, c’est que tu ne le réalises évidemment qu’après coup, alors que tu viens de vivre la mésaventure la plus embarrassante de ton existence (sachant, sans vouloir me vanter, que j’ai en la matière une certaine expertise, comme expliqué ici).

Soyons clairs : Je qualifie ce malheureux incident de « fois où j’ai failli mourir » car j’ai vraiment failli mourir. Je sais mes lapins, c’est violent, mais que voulez-vous, la vie n’est (hélas) pas faite exclusivement d’achats compulsifs, de fêtes et de voyages exotiques sur le yacht de Ryan Gosling.

La fois où j’ai failli mourir était pourtant un soir de « rencard » classique, de ceux où l’Homme vient te chercher à 20h00, loin d’imaginer que tu as quitté le bureau à 19h34 pensant être « large » pour arriver chez toi, prendre une douche, te changer, te maquiller, et transvaser tous les trucs de ton cabas dans une mini pochette, que même Mary Poppins peut aller se rhabiller.

Résultat de recherche d'images pour "mary poppins bag"

Quand tu montes dans sa caisse, t’as les cheveux mouillés, le vernis cabossé, même qu’il ouvre toutes les vitres tellement tu as, dans l’urgence, forcé la dose de parfum.

Mais s’il est un apprentissage que la greluche a bien intégré, c’est qu’il faut, surtout en situation de crise, garder le sourire.

Sauf que si tu frôles la mort en cours de route, c’est évidemment un peu plus compliqué…

Car j’ai failli m’étouffer, voilà!

Genre j’avais tellement la dalle que je me suis ruée sur un énorme morceau de steak, que j’ai gobé d’un coup d’un seul, et il n’est pas passé, mais alors, pas du tout. Il a fait « fausse route », comme on dit.

Résultat de recherche d'images pour "nouvelles-au-temoins-7.gif"

C’est-à-dire que j’ai vécu une scène de film, tu vois celle où un mec montre sa gorge de façon compulsive, et où un autre se précipite dans la seconde pour lui faire la manœuvre de Heimlich? Et que tout le monde applaudit dans le restaurant?

Sauf que dans la vraie vie, c’est un peu différent parce qu’à un moment tu te lèves, telle une poule sans tête, dans l’espoir totalement vain de masquer l’affaire, alors que tu n’auras au final pas d’autre choix, pour survivre, que celui de recracher l’équivalent de 20 € de bœuf.

Le tout sous le regard médusé des clients, employés, du Chef, BREF du monde entier mais surtout de l’Homme qui te suit de (trop) près dans ta misérable tentative de fuite en répétant comme un mantra « ça va? ça va? ça va? » pendant que tu te dis « non ça va paaaaaas,  c’est vraiment en train de m’arriver. Pourquoi j’ai pas pris le cabillaud?! Ma vie est foutue. Je veux mon lit, le pull à bouloches et 10.000 calories en intraveineuse ».

Résultat de recherche d'images pour "cameron diaz gif Eating a sundae"

Après ça, tu reprends vaguement tes esprits, même si tu te retrouves en transe, le rimmel dégoulinant et le visage bouffi, avec la serviette dans laquelle tu as recraché ta viande sur les genoux.

Irrécupérable, malgré les tentatives touchantes de l’Homme et du Chef qui pensent te consoler en racontant l’histoire d’untel qui a failli y passer de la même manière.

Vas-y après pour retrouver le peu de glamouritude que tu pensais avoir au départ…

A suivre…

1 Commentaire

  1. Mazette. ..on a failli perdre une Greluche!C’eut été bien dommage!
    Le coup passa si près que j’en tremble encore…j’ai moi aussi failli m’étouffer!
    Mais après coup,et après vous avoir lu jusqu’au bout, mieux vaut en rire (aux éclats comme d’hab)qu’en pleurer…

    Répondre

Rétroliens/Pings

  1. Back in the nineties, ou comment Guillermo Guiz m’a posé un lapin. | Les greluches de Bruxelles - […] une possible chute, ce qui pourrait entraîner un énième moment embarrassant (comme par exemple celui-ci ), voire une […]

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>