Girls gone WILD

Girls gone WILD

Et par là on n’entend pas disserter du dernier single de Madonna (dont la rebellion surmarketée est devenue simili-wild) ou encore de cette real tv qui affiche, sans complexes, son titre aussi racoleur que ma photo de cover : « Girl gone wild the search for the Hottest girl in America » … mais plutôt vous raconter la suite de notre soirée aux Week End blog Awards!

On a donc raflé 2 prix, squatté le bar et, s’il nous fallait vraiment un prétexte, décrété que OUI il fallait fêter cette excellente nouvelle.

Prolongée de 30 mins, un peu à l’arrache, la baby sitter d’Annabella, avant de devoir se résoudre à quitter la fête.

Mélinée, perspicace, et après m’avoir entendue clamer haut et fort mon amour à l’ensemble des occupants de la voiture, a vite compris qu’on n’en resterait pas là : j’étais partante pour un dernier verre, mais juste une heure!

Nous voilà donc, Mélinée et moi, en train de débouler chez Franz, sautillantes, hurlantes et presque en courant (tchop tchop plus que 50 min de fête et puis au dodo…), et là, première erreur stratégique : la petite fille – élevée en plein air, aux graines germées et au tofu – qui sommeille en moi, a décidé de boire un truc avec du gingembre : « Ben oui, un FRANZ?  » a aimablement proposé le barman : « Ok, un FRANZ! » sauf que la vodka de ce délicieux cocktail allait définitivement nous faire basculer vers le côté obscur de la fête …

tumblr_m8g1t3aCe41rbtrzfo1_500

Quelques « Franz » plus tard, et après un houleux débat pour décider « où sortir à Bruxelles le jeudi soir?«  (d’ailleurs si vous avez des suggestions à nous faire on est preneuses, ça pourrait toujours servir), nous avons retrouvé une vague connaissance que nous appellerons -dans le souci de préserver sa vie privée voire sa santé mentale- JPN, et qui s’est avéré être un excellent party buddy : il ne lui est pas, une seule seconde, venu à l’esprit de lever le sourcil devant l’hystérie collective qui allait peu à peu gagner du terrain, détruisant au passage neurones, élocution, et dignité chez vos Greluches.

tumblr_nj06mrZYLK1r0yjlao1_400

Notre trio de choc, décide, mais là vraiment pour un dernier verre, de foncer au Snap, où  Mélinée s’est immédiatement lancée dans une interprétation (brillante comme toujours) d’Amy Winehouse, avant même que nous ayons eu le temps d’enlever nos vestes. Après trois coupes, l’illumination : « On est trooooop nul c’est jeudi soir, il FAUT (question de vie ou de mort) aller aux Jeux!!! » « Ben oui!!! »!

Une fois encore, je me plie à la volonté de la majorité, non sans tenter un : « oui bon mais là juste un verre et puis je rentre parce que demain … ma fille … « . Tout le monde s’en fout (et moi aussi!)!  Quelques infractions au code de la route plus tard, nous débarquons dans le temple de la fête uccloise (et des cachemires négligemment noués sur les épaules) ne laissant même pas à la sécu le temps de nous demander si nous avons notre « carte de membre » (ce n’est pas encore ce soir que nous pourrons vous confirmer la véracité de cette légende urbaine ).

z12544179Q,Modelki-w-teledyskach

Lil’Kim comparée à nous, c’est l’élégance discrète de la bourgeoisie.

Quelques coupettes, discussions philosophiques et beats plus tard JE SUIS Kate Moss dans le clip des White stripes … (exept that I know exactly what I want to do with myself : PARTYYYYYYYYYY).  Vos Greluches sont des rock stars, sur un podium à caresser langoureusement l’espèce de poutre sur laquelle on a très envie de faire une démonstration de pole dance devant la foule en délire … avec en prime concours de balayage de cheveux et déhanchements lascifs, le tout sans tomber, casser ou même renverser le moindre verre, ce qui, pour ceux qui nous (me) connaissent relève du miracle… #gamesisthenewlourdes

2576_674620068868_5743043_42923216_

Ok, pour un observateur extérieur sobre (peu probable vu l’heure et le lieu), la scène devait avoir des petits airs de clip de Ludacris, mais who cares? La musique continue et l’alcool coule à flots … mais la réalité (cette b***h) nous rattrape, l’heure avance et les sms mécontents de mon mec commencent à se faire plus insistants … Bref, nous avons dû nous résoudre à rentrer.

Après deux heures passées au pieu à m’imaginer que je suis sur la High Roller de Vegas et quelques vagues micro-siestes entrecoupées de questionnements tout aussi nébuleux : « et si j’allais vomir? » « peut-être que je devrais aller vomir » …

tumblr_l0ipbg6uYK1qzgynjo1_500

… une voix stridente a résonné dans mes oreilles : ma fille s’est réveillée en pleine nuit! Et il n’existera pas un être humain sur terre qui me contredira quand je dis que la pire chose qui puisse t’arriver quand tu as un peu (trop) bu est de gérer un mouflet. J’ai ouvert un œil et suis sortie de ma torpeur quand elle m’a annoncé :

  • que j’avais une drôle de tête (tu n’aimes pas maman en Courtney Love?)
  • que je sentais bizarre (c‘est l’alcool mon chaton, estime-toi heureuse que je n’ai pas bu de vodka red bull)
  • qu’il était « sept deux points quatre et encore quatre, on est en retard??? » (cri d’effroi)

J’ai néanmoins réussi l’impossible, à savoir  :

  • me donner une apparence « correcte » (si une webcam avait été placée dans ma salle de bains j’aurais pu commencer à vivre de mes revenus publicitaires You Tube)
  • faire de même avec ma fille
  • préparer un pique-nique last minute sans, évidemment, avoir acheté de pain la veille, et réussi à improviser une tartine inondée de charcuterie (ce qui m’a semblé être une bonne idée sur le moment pour ramollir le vieux pain rassis)
  • ne croiser aucun parent de la classe en allant la déposer à l’école; aussi fraîche que Keith Richards après une tournée de 3 mois
  • arriver en un morceau au bureau et donner « parfaitement » le change pour la longue, très très longue journée qui a suivi …

11419287_455582861278346_1517380854_n

 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>