Et le Magritte est attribué à…

Et le Magritte est attribué à…

Ca y est, j’y suis allée et j’ai vaincu. J’ai remporté un Magritte !

Alors on a beau dire en tant que bonne Belge, toujours gênée d’être un peu sous le feu des projos, et qui a clairement tendance à TOUJOURS tout minimiser :

CA FAIT TROP PLAISIR !!!!

Surtout après la journée que j’avais passée.

D’abord j’avais la tête à l’envers à cause des Machins du Cinéma belge qui a toujours lieu la veille. T’as beau te dire AVANT ‘Je rentre tôt et je ne bois pas’, tu ressembles d’office à un castor le lendemain tellement tu essayes de cacher tes cernes  de la fête que tu n’as pas pu éviter.

Ensuite vu le stress de devoir (sur un malentendu) monter sur scène, j’ai dû relire 350 fois mon discours de peur de au choix : BEGAYER, OUBLIER QUELQ’UN ou FAIRE UNE CRISE CARDIAQUE . Je vous rassure déjà, je n’ai fait QUE oublier de remercier des gens, ce qui dans notre métier est un incident diplomatique grave et peut te plomber ta carrière (j’exagère à peine évidemment).

IMG_4809Après avoir essayé ma tenue 12 fois, 15 soutiens-gorges différents, 12 paires de talons à hauteur variable, le tout entourée de mon marmot qui me tire les collants (jambes nues c’est bien aussi au final) et qui crie ‘Dessiner, puuuuzzle, môman ai faiiiiiimmmmmm’ et s’essuie les mains sur ma jupe empruntée à ESSENTIEL (re crise cardiaque à l’idée de devoir tout rembourser) me voilà enfin partie vers THE HOTEL.

Départ en voiture officielle où tu ne fais que penser à ‘Comment je vais descendre de cette voiture élégamment sans qu’on capte toute mon anatomie?’. Tu discutes avec ta copine de ta chemise transparente et ta gêne (jusqu’au moment où tu croises Salomé Richard, et là t’es tout de suite rassurée).

 

 

Arrivée enfin dans la salle tu te cales dans ton siège, respire enfin, et admire tous tes amis et collaborateurs avec calme et docilité. C’est sans compter sur la bonne idée que tu as eu d’appuyer le pied sur le siège de ton voisin parti fumer, et qui en s’asseyant t’écrase le pied sauvagement (mais sans s’en rendre compte évidemment sinon c’est pas drôle). Mais comme la cérémonie est retransmise en direct, tu mords docilement sur ta chique et hurle intérieurement. Le temps qu’il réalise : pied défoncé et boitage imminent.

Puis ça y est, on t’appelle sur scène en tant que lauréate. O joie , bonheur et oubli total du pied broyé. Hystérie devant les journalistes, jonglage avec le Magritte.

On est les Reines du monde tellement on est heureuses ! Allez on file fêter ça (mais ça je vous raconte pas)

16640687_10154312304945737_4561320485186731537_n

 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>