Mélanie

melanie@greluches.be

Cette fille est un délicieux, et étrange, mélange entre Kate Moss, Sandra Bullock, et Rika Zaraï. Mélanie, c’est notre vieille copine d’unif, que tout le monde adore parce qu’elle est canon, sympa et marrante, sans une once de bitchitude (si elle vous aime bien …). Avec Méla, on a fait des pires fêtes que la bienséance m’empêche de vous décrire, même qu’on a failli mourir dans le désert ensemble. Mais à côté de ça, elle carbure à l’eau des montagnes parfumée au gingembre, et pourrait se nourrir exclusivement de quinoa. Vous la verrez tant avec des Birkenstock blanches qu’un slim en cuir noir (mais jamais les deux en même temps, évidemment !). Elle est encore capable de fendre la foule, une coupe à la main, pour apostropher le vieil ex qui vous a brisé le cœur 10 ans plus tôt, en le traitant de tous les noms, et de s’en excuser pendant les 10 ans qui suivent (« oui mais bon, je ne l’avais pas vraiment insulté, il exagère… »). Et plus elle vieillit, plus elle est belle. Un exemple à suivre pour toutes les Greluches ! Elle maîtrise sur le bout des doigts la composition exacte de chaque produit de beauté bio, vous fera découvrir des trucs de grand-mère oubliés et les marques branchées du monde entier, vous toisera si vous osez lui parler de votre démaquillant qui n’est pas « paraben-free » et vous dira : «  Ah tu aimes bien…oui…bon…vu la composition, à ta place, j’éviterais … Sauf si tu veux avoir la peau de Brigitte Bardot dans 5 ans alors là, oui, lâche-toi ». Le magasin Freshlab, c’est elle aussi ! Mélanie connaîtra le dernier potin hollywoodien avant sa parution dans Public, et restera stoïque devant sa fille de 5 ans qui lui éclate de rire au nez si elle fait mine de la gronder, car Méla, c’est aussi une maman gâteau. Sa phrase culte : «  C’est plus chouette d’acheter un vêtement à moins 50 % qu’à prix plein », ou encore « mais si allez, tu vois c’est cet acteur américain connu, celui qui joue dans ce fameux film là, allez…, il sort avec une actrice je crois, tu vois laquelle ? ».

par Mélinée

Mélinée

melinee@greluches.be

Mélinée, c’est la copine qui sait un peu tout faire, et qui du coup en devient énervante. Demandez-lui de vous faire un clafoutis d’agneau à la truffe – l’article sur le Soup’maker c’est elle fatalement -, elle vous improvise ça en 2 temps entre sa séance d’aquabike, son dej pro, un ciné et sa plaidoirie. Oui car en plus elle est avocate. Capable de bouffer 50 pages de syllabus à l’unif alors que vous êtes encore en train de choisir vos fluos. Mélinée, il faut l’apprivoiser. D’abord elle n’aime pas les gens quelconques. Non pas qu’elle se la joue et qu’elle soit prétentieuse. Elle aime les personnes qui ont du talent. Que ce soit dans l’humain, la confection de puzzle ou l’art de la parole, si vous avez son aval, elle sera prête à tout pour vous. Mix de la belle fille parfaite et de la copine de sortie: elle est avocate – je le répète car faut vraiment être motivé pour se taper 5 ans de cours aussi sexy qu’un gel douche – elle est violoniste ; non pas la violoniste à qui on a envie de scier les doigts après 2 notes, mais celle qui pendant une soirée arrosée, électrise l’assemblée car elle va trouver l’accord parfait avec du Woodkid. Mélinée c’est aussi la copine qui a toujours 1000 soirées prévues. Si vous la cherchez vers 3 heures du mat, elle sera sûrement au SNAP, son karaoké de prédilection, en train de pousser la chansonnette avec de nouveaux amis. Ayant une propension pour le voyage, elle a tendance à vivre son année inversée par rapport au commun des mortels : ses jours de vacances sont inversement proportionnels à nos jours de travail annuels. Ce qui fait que Mélinée est TOUJOURS en bouclage de dossiers avant de prendre un avion. Si elle ne le rate pas… Car Mélinée est entière, et si elle rencontre l’homme qui pourrait être celui de sa vie, tout disparaît et elle peut même rater un avion pour Tokyo (et accessoirement repayer un billet. GLOUPS). Sa phrase culte : « Je te rappelle, je suis en bouclage ».

par Annabella

Annabella

annabella@greluches.be

Une des premières fois qu’on s’est croisées, dans les couloirs de la fac de droit, ma pote a spontanément lâché : c’est qui cette nana? Tu lui rajoutes 10 cm, c’est un mannequin Elite! (je n’invente rien et oui à l’époque on disait encore mannequin). Alors Annabella sa petite taille elle la compense de bien des manières, une de ses nombreuses qualités est de savoir immédiatement se faire aimer de tous ceux qu’elle croise (même des animaux et pourtant là il faut bien le reconnaître c’est vraiment pas trop son truc) : une après-midi où elle m’a proposé de l’accompagner en ville, elle m’a demandé (à moi!!!) si j’aimais faire du shopping et si je voulais aller faire les boutiques! Annabella c’est une belle personne, jolie, bourrée de charme et hyper ouverte d’esprit : carrément en grand écart en permanence : on peut la croiser aux jeux d’hiver ou à une after hip hop, en train de boire un verre chez Franz, en terrasse, le jeudi soir ou à débattre de l’influence de Bunuel dans un café théâtre des marolles, à un concert de Beyoncé et le lendemain à un concert de Metallica en Allemagne (Métalleux have more fun in Deutschland). C’est une bonne vivante, qui a un budget lunch qui fait le PIB d’un pays en voie de développement, et qui même quand elle fait un peu gaffe (ben oui les vraies winneuses ne font jamais vraiment régime) est toujours prête à partager un morceau de gâteau avec une copine en détresse. Annabella c’est aussi la passion du cinéma, quand vous jouiez à cache-cache, elle rejouait la cérémonie des Oscars avec ses barbies, une productrice de talent, Kwassa, la boîte de prod qui monte, c’est qui? C’est elle aussi! Mais avant tout, Annabella c’est une femme mariée et respectable (parfaitement Madame) et la maman ravie (et cernée, mais pas trop parce que c’est la reine des tutos maquillages, mais ça, c’est elle qui vous en parlera) d’un adorable petit Oscar de quelques mois. Sa phrase culte : « Elle en a dans la ciboulette » (je vous avais prévenus, elle est irrésistible!).

par Mélanie